Les aides financières pour les retraités, seniors et personnes âgées

Avec l’âge, les soins de santé occupent une part importante du budget. La perte d’autonomie des personnes âgées entraine des coûts supplémentaires, comme des aides ménagères, un chauffeur, des abonnements pour les transports, sans parler du prix non négligeable d’une pension complète au sein d’une maison de retraite. Heureusement, il existe des aides financières auxquelles peuvent prétendre les seniors !

Pour évaluer le besoin des personnes âgées, le gouvernement a mis au point une grille d’évaluation d’autonomie. Le GIR (groupe iso-ressource) est le niveau de mesure des besoins, allant d’un GIR 6 à un GIR 1. Le niveau de GIR 1 étant celui des personnes les moins autonomes, confinées au lit et dont les facultés mentales sont altérées. Le niveau GIR 6, le plus bas, est attribué aux personnes qui sont autonomes pour tous les actes importants de la vie quotidienne.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

L’APA est l’aide financière la plus sollicitée par les personnes âgées. Il faut avoir 60 ans ou plus pour la demander et être en situation de perte d’autonomie. Elle est attribuée aux personnes de GIR 1 à 4. Il s’agit d’une allocation versée par le conseil départemental, qui permet de participer aux frais d’aides ménagères ou d’aide à domicile, de mobilité, de repas, toilette,…

Pour la demander, il vous faut en premier vous procurer un dossier de demande d’APA auprès des services de votre mairie (CCAS) ou auprès d’un point d’information dédié aux retraités et personnes âgées dans votre ville ou commune.

Une fois votre dossier en main, n’oubliez pas de fournir les pièces suivantes :

  • Photocopie du livret de famille, de votre carte d’identité, de votre passeport ou d’un extrait d’acte de naissance ou photocopie de votre carte de résident ou du titre de séjour (si vous êtes étranger non européen)
  • Photocopie de votre dernier avis d’imposition ou de non-imposition sur le revenu
  • Photocopie de votre dernier avis d’imposition de taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties (si vous êtes propriétaire)
  • Relevé annuel d’assurance-vie
  • Relevé d’identité bancaire (RIB)

(Source : https://www.service-public.fr)

Les aides au logement (APL, ALS et ASH)

L’APL est l’Aide personnalisée au logement, l’ALS est l’Allocation de logement sociale et l’ASH est l’Aide sociale à l’hébergement. Ces aides ont pour but de réduire les dépenses liées au logement, en fonction de si la personne est logée en établissement ou vit à domicile. L’APL est versée aux personnes qui résident dans un logement conventionné, alors que l’ALS peut aider celles qui vivent dans un logement non conventionné. L’ASH est accordée aux personnes en EHPAD ou en USLD. Ses aides sont accordées aux personnes de plus de 65 ans qui ont des ressources financières inférieures au prix de l’hébergement.

APL : Quelles démarches ?

Les démarches sont différentes selon le régime auquel vous appartenez.

Si vous êtes au régime général, vous dépendrez de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Dans le cas contraire, si vous êtes au régime agricole, vous êtes rattaché auprès de la Mutualité Sociale Agricole (MSA).

Si vous dépendez de la CAF, alors vous pouvez vous rendre sur le formulaire en ligne. Scannez sur votre ordinateurs les pièces suivantes et laissez-vous guider étape par étape afin de réaliser votre demande avec succès :

  • Recto-verso de votre carte nationale d’identité, de votre passeport ou votre extrait d’acte de naissance.
  • Relevé d’identité bancaire (RIB) ou postal (RIP) ou d’épargne (RICE) à votre nom.
  • Attestation de loyer à jour fournie par votre propriétaire ou bailleur.

Cette procédure est entièrement sécurisée et est simple d’utilisation.

Si vous dépendez de la MSA, vous devez imprimer et remplir ce formulaire et l’envoyer par courrier avec les pièces à fournir.

ASH : Quelles démarches ?

Contrairement à l’APL, la demande d’ASH commence par retirer un dossier de demande d’ASH auprès de la mairie ou du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la commune ou ville où la personne âgée résidait avant d’aller vivre en établissement.

Attention, afin que vous puissiez percevoir l’ASH à partir de la date de rentrée dans votre EHPAD ou USLD, il est vivement conseillé d’effectuer votre demande d’ASH en même temps que vos démarches d’admission en établissement.

Les aides fiscales 

Il existe des conditions pour bénéficier d’une réduction d’impôts, si le senior est toujours imposable. Pour les seniors non-imposables, il existe le crédit d’impôt. Dans le premier cas, il faut avoir des frais liés à la dépendance pour pouvoir en bénéficier. Dans le deuxième cas, le crédit d’impôt est accordé si vous faites appel à un service à domicile. Le crédit est équivalent à 50% des dépenses annuelles en aide à domicile.

Retrouvez toutes les informations nécessaires et légales directement sur le site du service public.